Actualités

Sur les chemins de la sûreté

20 juin 2022 Carrière
Vue 151 fois

Avec l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire, l’activité de sûreté de la SNCF devient aussi une prestation. Cette transformation soulève des questions sur l’organisation de l’activité de sûreté. Florent Castagnino, chercheur en sociologie à IMT Atlantique, a étudié comment ce service peut s’adapter.  
 

Depuis 2021 des compagnies de trains privées sont autorisées à exploiter les rails français jusque-là monopolisés par la SNCF. Cette dernière, en plus d’ouvrir son système ferroviaire à la concurrence, compte proposer des prestations de son service de sûreté aux autres compagnies. Dans le domaine ferroviaire « la sûreté est définie par la prévention des actes de malveillance tels que les vols, les fraudes, les attaques et les attentats, tandis que la sécurité concerne la prévention d’accidents tels qu’un problème d’aiguillage ou de signalisation », indique Florent Castagnino, chercheur en sociologie à IMT Atlantique.

 

Suite de l'article: https://imtech.imt.fr/2022/03/07/sur-les-chemins-de-la-surete/




J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.